Lancement de la semaine nationale de l’alphabétisation : le ministre de l’Education annonce le virage du numérique

image descriptif
profile
Ecoles au Sénégal
09 septembre 2022
L’alphabétisation va s’étendre aux supports numériques. C’est ce qu'a annoncé le ministre de l’Éducation nationale. Mamadou Talla a présidé hier, jeudi 8 septembre, la cérémonie de lancement de la 47e édition de la semaine nationale de l’alphabétisation.

Après un peu moins de cinquante années de célébration, la politique nationale de l’alphabétisation s’inscrit dans le sillage de la numérisation. C’est ce qu'a annoncé le ministre de l’Éducation nationale, à l’occasion de l’ouverture de la semaine nationale de l’alphabétisation. Le but visé à travers cette initiative est d’élargir le champ d’action afin de toucher le maximum de cibles possibles. À cet effet, Mamadou Talla a annoncé l’ouverture prochaine de classes numériques, à côté d’une stratégie et de développement d’un programme d’éducation parentale. Pour ce faire, les équipes de la direction de l’alphabétisation vont investir les différents secteurs d’activité et les écoles.


« Devant l’urgence et l’ampleur de la tâche, une approche holistique à travers l’utilisation du numérique, s’impose dans le cadre de la diversification et de la transformation des espaces d’apprentissage d’alphabétisation », a ajouté le ministre.


Cette démarche procède d’une volonté des autorités de faire face aux enjeux et à l’ampleur de la mission.


« Nous allons investir les quartiers, des lieux d’exercice de certains métiers comme la couture, la coiffure, la menuiserie, la plomberie entre autres, mais aussi, les écoles en associant tous les membres des comités de gestion en utilisant le numérique comme support pour atteindre nos cibles », a expliqué Mamadou Talla .

La semaine internationale de l’alphabétisation a été instituée en 1975. Elle fait suite à l’initiative des Nations-Unies de déclarer la journée du 8 septembre, Journée mondiale de l’alphabétisation, en 1966. À travers cette célébration, l’objectif est de rappeler, selon le ministre de l’Éducation nationale, « l’importance de l’alphabétisation en tant que facteur de dignité et de droits humains, pour une société plus instruite et plus durable ».



WORE NDOYE